Sondage

FLASH/ESPST: ÇA SENT MAUVAIS, LE MINISTRE TOMY MWABA KAZADI JOUE SA DERNIÈRE CARTE CONTRE LE CHEF DE L’ETAT

Mentez, il en restera toujours quelques choses, dit un adage. Le climat du travail qui règne actuellement au Ministère de l’enseignement Primaire, Secondaire et Technique(EPST), ressemble à un cadavre renfermé dans une tombe bien embellie. L’homme qui s’est fait surnommé le warrior du régime du Président Félix Tshisekedi avait mis en place un dispositif communicationnel et des mécanismes d’opération très complexes pour se protéger jusqu’au point de se faire passer pour un ange, alors qu’il est juste un lion qui dévore et ravage tout pendant son règne à la tête de ce Ministère.

En effet, la megestion du Ministère de l’EPST par Monsieur Tony MWABA KAZADI a atteint son paroxysme au point de soulever bientôt les enseignants, les cadres et agents de l’EPST pendant un moment très sensible, moment que tout le monde se prépare à accompagner le processus électoral.

Pour se maintenir en politique et maximiser sa chance pour son élection à la députation nationale lors des échéances électorales en cours, l’homme a choisi de tout chambouler dans l’administration de l’EPST, pourvue qu’il ait plus des électeurs acquis à sa cause égoïste.

Mais que se passe-t-il réellement ?

Selon notre Source crédible à l’EPST, Monsieur Tony MWABA KAZADI a transformé le Ministère en une jungle ou personne n’a un mot à dire sauf lui.

Les menaces et intimidations, les licenciements abusives des agents, la désactivation des certains sur les listings de paie, tel est l’économie des maux qui ronge le Ministère de l’EPST.

À titre d’illustrations, au moment où nous rédigions cet article,

1.000 chefs d’établissements d’enseignement sont remplacés pour n’avoir pas adhéré à la Dynamique Tomy Mwaba et à l’ACP de Jeantini Ngobila pour accroître leur électorat, sans être notifiés ; 52 proveds sont bloqués à Kinshasa sans motifs valables; 3 Participants aux assises de Mbwela Lodge sont désactivés pour avoir fait un rapport objectif au Gouverneur de la Thuapa, Bref, rien de concret n’était sorti de Mbwela. Les Nouvelles Unités, les désactivés et les retraités de la province de la Thuapa ne sont pas pris en compte dans les ajustements. Les Salaires des enseignants confisqués et d’autres révoqués. 4000 agents de DINACOP désactivés, ils se retrouvent sans salaire à kwango , kwilu, kasai, Sud-kivu, etc.

Rendez-vous compte que l’homme a procédé à des recrutements sans aucun respect de la procédure administrative et sans tenir compte de besoin d’engament. Noter qu’à ce jour, la chaine de télévision Éduc TV a connu environ 500 recrutements alors que les agents n’étaient qu’à 105 personnes. Présentement, la Direction de Gestion de Service de. Communication, DGSC compte 350 agents, alors qu’il en avait trouvé seulement 75. À l’heure actuelle, la DINACOP au niveau central à connu un surplus des 495 agents.

Toute cette situation a pour conséquence, le climat très tendu à l’EPST. Les enseignants et leurs syndicats menacent d’aller en grève, et certains menacent de se révolter pour saboter les élections.

Il se révèle au regard de ce tableau, que Monsieur Tony MWABA KAZADI croit tirer le drap de son côté, cependant il est entrain de saboter les efforts du Président de la République Félix Tshisekedi et ainsi pousser la population à se révolter contre lui à la veille des échéances électorales.

Art. Sé: Rédaction infoslive.cd

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 × 10 =