Evénement

Kasaï-Central : le SG à l’EPST demande au gouverneur John Kabeya de stopper la perception de 5000 FC par élève et restituer l’argent déjà perçu

Dans une lettre datée du 10 février dernier adressée au gouverneur du Kasaï-Central, le secrétaire général à l’Epst prie le gouverneur John Kabeya de s’impliquer personnellement pour interdire la perception de 5000fc imposé aux élèves de la maternelle, du primaire et du secondaire du Kasaï-Central par arrêté du même gouverneur pour soi-disant la reconstruction de la province.

Pour la secrétaire générale Christine Nepa Nepa, cette perception sape tous les efforts considérables que mène le chef de l’État « pour alléger le plus possible la charge des ménages concernant la scolarité des enfants ».

 » Je vous prie de bien vouloir accepter de vous impliquer personnellement pour interdire la perception de ce frais contenu dans votre arrêté vous proposé malencontreusement par le comité provincial de l’Epst de votre juridiction et d’instruire tous les chefs d’établissements scolaires qui ont déjà perçu cet argent de le restituer sans condition et sans délai aux parents concernés « , écrit le secrétaire général qui enjoint les directeurs provinciaux et les inspecteurs principaux provinciaux d’assurer l’exécution de cette mesure d’interdiction et de lui faire rapport.

Pour rappel, le gouverneur John Kabeya avait pris un arrêté portant fixation de taux des frais scolaires pour l’exercice 2022-2023. Dans celui-ci, le gouverneur du Kasaï Central avait obligé les élèves de la maternelle, du primaire et du secondaire à payer 5000fc par élève et par trimestre en guise de frais pour la reconstruction de la province. Initiative qui avait été décriée tant par certains députés provinciaux que la société civile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 + 14 =