A Savoir

RDC: « le service militaire obligatoire pour les finalistes du secondaire est une urgence vitale pour la nation » (Gouvernement)

Le ministre de la Défense Nationale et Anciens Combattants, Gilbert Kabanda et le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya ont officiellement présenté, ce mardi 27 décembre, le document de politique de Défense de la RDC dans lequel le gouvernement retient comme l’un des piliers du système de défense du pays : « le service militaire obligatoire pour les finalistes d’écoles secondaires ».

À l’en croire le ministre de la Défense Nationale, le service militaire obligatoire pour la jeunesse congolaise sonne comme une urgence vitale pour la nation surtout à cette époque.

Il a expliqué que ce service permettra à la fois d’éliminer sensiblement la formation des groupes armés florissants dans l’Est et dans le Sud ainsi que le phonème « Kuluna » et de constituer une force armée jeune et motivée pour la défense de la patrie.

Il y a également, selon lui, l’instauration d’un curriculum scolaire de l’école des cadres pour ceux des jeunes congolais ayant la vocation de militaire.

Il a laissé entendre que le gouvernement a envisagé l’option d’un service militaire contractuel d’une durée déterminée par la loi pour certains cadres techniques et scientifiques et nationaux dont la défense a impérativement besoin.

« Le service militaire contractuel de 5 à 7 ans pour ces cadres (ingénieurs, médecins, agronomes, pharmaciens, chimistes, physiciens, biologistes, etc.) permettra à la défense de disposer suffisamment de cadres particulièrement pour son industrie militaire, ses services de secours à la population en cas de catastrophes, ses hôpitaux et ses recherches scientifiques et technologiques », a-t-il fait savoir.

Aussi, dit-il, la stratégie de contrat à temps limité est motivée par le constat selon lequel la plupart des cadres techniques et scientifiques, tout en étant intéressés par le service militaire, ne sont pas enclins à faire carrière dans l’armée.

Tout compte fait, le ministre de la Défense Nationale et Anciens Combattants, Gilbert Kabanda a indiqué que la mise en œuvre de la politique de défense devra se faire dans un cadre logique des 6 fonctions stratégiques classiques à savoir : la connaissance, la prévention, l’anticipation, la dissuasion, la protection et l’intervention.

Face aux agressions dont la RDC est victime, il a fait observer que le gouvernement a estimé qu’il faut impérativement appliquer l’adage selon lequel « qui veut la paix prépare la guerre ».

Art. Sé: politico.cd par Christian Okende

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
5 + 10 =