Interview

Liliane Musengay : La gratuité de l’enseignement est venue nous tirer du péril

Depuis son entrée en  vigueur dans le territoire congolais, la gratuité  de l’enseignement de base totalise à peine une année.  La question reste à savoir son apport auprès des parents ; Liliane Musengay, mère de trois enfants, commerçante,  résidant à la commune de Matete nous en dit plus. Ce Mercredi 07 Octobre.

*La gratuité de l’enseignement est-elle venue au bon moment ?

Liliane : Le moment propice pour l’intégration de la gratuité dans l’enseignement de base , ne dépend pas d’aujourd’hui ou demain, mais plutôt le moment où le gouvernement, comprend la gravité de la conjoncture du petit peuple que nous sommes.

*Qu’est-ce qui a changé positivement dans la gestion de votre famille depuis l’intégration de la gratuité dans l’enseignement ?

Liliane : Positivement, je peux voir et constater désormais le petit effort, que je fournis pour économiser quelque chose, pour la bonne croissance de mes enfants. Je dirai que la gratuité est venue nous tirer du péril.

*Une année déjà depuis son application, pensez-vous que cela tiendra encore ?

Liliane : Tout au début, lorsque le Chef de l’Etat avait annoncé cela sur toute l’étendue du pays, le résultat positif était douteux mais voilà que cela est effectif ; Alors s’il faut répondre à votre question, je dirai oui mais à la seule condition que nos dirigeants continuent à avoir cette bonne volonté.

 Daniel Luboya

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
3 + 8 =